TROIS JOURS POUR QUATRE SIÈCLES D’HISTOIRE

Bayonne fête son chocolat

Bayonne et le chocolat, c’est une histoire longue de quatre siècles faite d’hommes et de femmes autour d’une même passion. Une histoire qui se déguste et se partage. À l’entrée de l’automne, Bayonne organise trois jours d’animations pour expliquer cette histoire et déguster ce noble produit.

Un nouveau concept né en 2018

"Bayonne fête son chocolat" a vu le jour en 2018 sous l’impulsion de la Ville de Bayonne et des membres de l’Académie du Chocolat. À l’origine, l’Académie qui regroupe les chocolatiers bayonnais organisait les Journées du chocolat durant le week-end de l’Ascension. Au fil du temps, un besoin d’aller plus loin et de trouver une nouvelle animation s’est fait sentir. Ces nouvelles journées d’animation autour du chocolat ont pour objectif de retracer l’histoire conjointe du chocolat et de la Ville de Bayonne au travers d’un parcours pédagogique, ludique et gustatif dans toute la cité !

Cette animation est l’occasion de comprendre le parcours du cacao jusqu’au délicieux chocolat de Bayonne…

Durant trois jours, vous allez :

  • découvrir le cacaoyer dans son espace naturel, la forêt tropicale,
  • assister au travail du chocolat sur le métate, pierre historique utilisée par les premiers chocolatiers au XVIIe siècle,
  • parcourir une exposition de sculptures,
  • participer à un concours,
  • être photographié à la Cour de Louis XIV,
  • déguster le chocolat tel que le buvait Marie-Thérèse d’Autriche, l’infante d’Espagne et reine de France,
  • comprendre l’implication de la communauté juive dans le savoir-faire chocolatier de Bayonne.

Vous aurez aussi la possibilité d’apprendre ou réapprendre les grands faits historiques de la Ville de Bayonne et de l’évolution de la chocolaterie bayonnaise, d’entrevoir les bienfaits du chocolat sur la santé, de vous régaler au fil des rues d’une ou plusieurs brochette(s) de chocolat artisanal enrobant une guimauve…

Vous pourrez participer à une grande chasse aux trésors à travers la ville ou à des visites guidées orchestrées par les guides de l’Office du tourisme pour comprendre l’implication du quartier Saint-Esprit dans l’histoire chocolatière de Bayonne. Spectacle musical, conférences, bal, déjeuner gastronomique sont aussi au programme.

Enfin, grâce à un partenariat avec les cafetiers bayonnais, venez vous régaler avec le "café bayonnais" (un café accompagné d’un vrai chocolat artisanal) et munissez-vous de votre passeport gourmand : l’occasion de vous rendre chez les six chocolatiers bayonnais pour une dégustation personnalisée !

Le port de Bayonne, place forte du commerce, est le lien entre le chocolat et la ville. Au tout début du XVIe siècle, les juifs espagnols et portugais, pourchassés par l’inquisition, sont chassés de leurs pays. Beaucoup d’entre eux trouvent refuge à Bayonne et s’installent sur la rive droite de l’Adour, dans le quartier Saint-Esprit, qui était alors en dehors des murs de Bayonne. C’est depuis ce port d’attache qu’ils introduisent en France la recette de la fabrication du chocolat. Ils sont ainsi les premiers artisans du royaume à travailler la fève de cacao.

Réservée aux élites à l’origine, la consommation du chocolat se démocratise à partir du XVIIIe siècle. La réputation du chocolat de Bayonne grandit et s’exporte à Paris grâce aux Bayonnais qui se rendent à la capitale pour leurs affaires et font connaître sous son meilleur jour le chocolat de leur chère cité. Bayonne est positionnée sur le marché de la qualité, seuls ses chocolats les plus fins sont exportés. Par conséquent, son nom devient celui d’un site remarquable de l’Europe chocolatière. Au début du XIXe siècle, alors que naît la gastronomie moderne, le chocolat de Bayonne jouit d’une excellente réputation. Cette renommée lui vaut notamment d’apparaître aux côtés de nombreux autres délices provinciaux sur la première carte gastronomique de France, celle qui est insérée dans le traité gourmand publié en 1809 par Charles-Louis Cadet de Gassicourt (Cours gastronomique ou les dîners de Manant-Ville, Paris, Capelle et Renand, 1809).

Aujourd’hui, la présence du chocolat de Bayonne dans le volume de l’inventaire du patrimoine culinaire de la France consacré à l’aquitaine montre que celui-ci est un produit reconnu dans le petit monde des gastronomes. Les artisans bayonnais cultivent l’art de la chocolaterie en s’inspirant de cette riche histoire. Tout en gardant les caractéristiques propres du chocolat de Bayonne : noir, puissant, intense, amer, peu sucré, ils réussissent à proposer une grande diversité de goûts, saveurs, textures, formes typiques à chaque maison, et c’est ce qui fait aussi l’esprit et la richesse du chocolat de Bayonne.