• [Aller au menu]
  • Découvrir Bayonne


    Bayonne, ville capitale, ville de confluences

    © Ville de Bayonne

    Aux pieds des Pyrénées, sur la côte atlantique, Bayonne, ville d’art et d’histoire, bénéficie d'une situation géographique exceptionnelle : au cœur de la vieille ville devant le théâtre, la Nive qui descend du Pays Basque et l'Adour, fleuve gascon, se rejoignent avant de se jeter dans l'océan tout proche.

    Célèbre pour la beauté de ses maisons séculaires merveilleusement restaurées, ses quais, ses musées, ses châteaux, sa citadelle, Bayonne l'est également pour ses traditions : la foire au jambon, le fameux chocolat, le festival de théâtre, les Fêtes traditionnelles, les corridas (les plus anciennes de France), la pelote basque, le rugby, l'aviron ...

    Ville de caractère, sa devise Nunquam Polluta, "jamais souillée", est là pour rappeler qu'elle a su résister victorieusement à quatorze sièges.
    Ville ouverte, tournée vers l'avenir, elle est la capitale économique, administrative et culturelle de toute une région.

    Vers le haut


    Le blason de la Ville de Bayonne

    © Ville de Bayonne

    De gueules (rouge) à la tour crénelée d'or, ajourée et maçonnée de sable noir, posée sur une mer au naturel, ondée d'or et de sable, accostée de deux lions d'or, rampants, affrontés, lampassés (langue dehors), brochant sur le fût de deux chênes au naturel, englantés d'or et surmontée d'une fleur de lys d'or.

    Devise Nunquam polluta (jamais souillée) - Il serait prudent de penser que cette devise s'applique à la fleur de lys et non à la ville maintes fois prise et reprise.
    Ces explications en langage héraldique des armoiries officielles ont été fixées par délibération du Conseil Municipal en date du 3 août 1919.

    L'origine des armes bayonnaises se trouve dans des documents du XIVe siècle :

    • un sceau de 1351 où l'on voit la cathédrale Notre-Dame entourée d'une enceinte fortifiée (les remparts de Bayonne), avec au revers, un léopard anglais brochant sur trois chênes.
    • une clef de voûte de la cathédrale, composée avec les "meubles" (meuble = tout objet figuratif ou imaginaire chargeant l'écu) du précédent sceau. Cette sculpture représente une construction château ou cathédrale accostée de deux arbres et de deux léopards passant aux pieds des arbres soutenues d'ondes (l'Adour).

    Lorsque Bayonne n'est plus sous domination anglaise, les léopards deviennent d'abord des lions léopardés puis des lions rampants, les constructions compliquées se réduisent à une tour, les ondes subsistent, une fleur de lys est ajoutée plus tard. Il s'agirait d'une concession de Charles VII ou de Louis XI, mais aucun document ne le prouve.

     

    Vers le haut