• [Aller au menu]
  • Expositions passées

    EXPOSITIONS 2018

    LIU BOLIN, HIDING IN THE CITY

    Du 29 juin au 16 septembre 2018

    © DR

    Nombreux sont ceux dont la principale préoccupation est de se rendre plus visibles pour se faire remarquer. Sculpteur, performeur et photographe, l’artiste Liu Bolin, surnommé l’homme invisible, a décidé quant à lui de se fondre dans son environnement : « Certains diront que je disparais dans le paysage ; je dirais pour ma part que c’est l’environnement qui s’empare de moi ». Liu Bolin naît en 1973 à Binzhou, dans la province du Shandong, à l’est de la Chine. Il étudie à l’Académie des Beaux-Arts de Pékin où il vit et travaille de nos jours. Représenté par la Galerie Paris-Beijing, il a proposé en 2017 une exposition remarquée à la Maison Européenne de la Photographie à Paris, et réalisé la même année une performance photographique en Pays Basque en partenariat avec l’association Surfrider Foundation Europe sur le thème de l’environnement qu’il développe particulièrement dans son œuvre.


    FLORENCE DOUYROU, JANCA, LAETITIA TOMASSI, FEMMES PHOTOGRAPHES

    Du 23 mars au 10 juin 2018

    © DR

    Nous regardons désormais le monde à travers l'objectif et l'objectif des photographes ne cesse de nous regarder en retour. Ni la photographie ni l'art ne sont a priori genrés, mais la question peut se poser : regardons-nous différemment le travail d'un photographe selon que ce dernier est homme ou femme ? Comment les femmes, de nos jours totalement impliquées sur les terrains de guerre, dans l'art, dans l'économie ou dans la publicité, voient le monde ? Ont-elles un regard différent de celui des hommes ? Cette exposition entend se faire l'écho d’un basculement social de nos rapports hommes-femmes mais aussi d'un vivre-ensemble plus large : mettre le doigt sur le souci d'acceptation de la diversité, sur un besoin de retour vers un esprit plus collectif, une  nécessité de renouer avec le simple respect de l'autre.


    EXPOSITIONS 2017

    YANN ARTHUS-BERTRAND, HOME

    Du 10 novembre 2017 au 14 janvier 2018

    © DR

    Né en 1946, Yann Arthus-Bertrand s’est toujours passionné pour le monde animal et les espaces naturels. À trente ans, il part au Kenya accompagné de son épouse Anne avec qui il réalise une étude sur le comportement d’une famille de lions dans la réserve du Massaï Mara qui durera 3 ans. Il est en même temps pilote de montgolfière. C’est véritablement à ce moment qu’il trouve sa vocation : témoigner par l’image de la beauté de la Terre mais aussi de l’impact de l’homme sur la planète. Yann Arthus-Bertrand devient grand-reporter et prolonge son engagement en créant la fondation GoodPlanet. Depuis 2005, cette organisation non gouvernementale s'investit dans l’éducation à l’environnement et la lutte contre le changement climatique. Aujourd’hui il est davantage considéré comme un militant écologiste que comme un photographe à succès.


    LIONEL CHARRIER, PIERRE HYBRE, OLIVIER JOBARD, ALAIN KELER, ULRICH LEBEUF, OUBLIÉS DE NOS CAMPAGNES

    Du 3 au 26 février 2017

    © DR

    Oubliés de nos campagnes est une série de rencontres avec des hommes et des femmes, ruraux de souche ou néo-ruraux, visages pluriels de la précarité en milieu rural. Des moments d’intimité, de partage, que cinq photographes de l’agence MYOP -Lionel Charrier, Pierre Hybre, Olivier Jobard, Alain Keler et Ulrich Lebeuf- présentent en images. Accorder une attention particulière et accompagner les personnes ou familles fragiles vivant en milieu rural en permettant à chacun d’être acteur de son propre développement, sont les objectifs du Secours Catholique-Caritas France qui a souhaité produire et faire circuler cette exposition. Auteurs de reportages saisissants et sensibles dans des domaines diversifiés, les photographes offrent ici des regards denses sur une population souvent invisible et parfois inattendue dans l’imaginaire que peut inspirer le monde rural.


    EXPOSITIONS 2016

    LUCIEN CLERGUE, LES SUDS

    Du 5 novembre 2016 au 15 janvier 2017

    © DR

    Lucien Clergue, figure emblématique de la photographie décédée en 2014, ami de Picasso et Jean Cocteau, il est le co-fondateur avec Michel Tournier du Festival international de photographie des Rencontres d’Arles. Elaborée en coproduction avec l’Atelier Lucien Clergue grâce à la complicité de sa veuve Yolande Clergue et de sa fille Anne Clergue, l’exposition présente au DIDAM 72 photos en noir et blanc sur les nus apaisants en bord de mer, les sables graphiques et mouvants, la vie bouillonnante des gitans des Saintes-Marie-de-la-Mer, l’afición et la tauromachie. Elle constitue le projet central d’un nouveau temps de la saison culturelle à Bayonne, « Le Mois de la Photo » qui s’installe pendant tout novembre au cœur de l’espace urbain. L’occasion de belles découvertes photographiques et de rencontres inédites autour du 8ème art.


    CARLOS SAURA, ESPAÑA AÑOS 50

    Du 6 février 2016 au 24 avril 2016

    © DR

    « España años 50 est un travail documentaire, un album photographique sur les villages et les hommes que Carlos Saura a rencontrés dans ses divers voyages à travers le pays. Ces images nous ramènent à une époque qui semble lointaine et à des lieux que nous reconnaissons à peine. Une Espagne misérable, avec ses villages aux rues non goudronnées, aux maisons de brique et de pierre, une Espagne de paysans qui se protègent du froid avec des couvertures, d’hommes dont les uniques moyens de transport sont des charrettes tirées par des ânes ou des mules, une Espagne de mendiants, de femmes vêtues de noir… Mais aussi une Espagne de gens ouverts, simples et travailleurs (…). Une Espagne d’une grande richesse culturelle, au croisement d’influences diverses, comme par exemple celle des Arabes qui occupèrent une partie de la péninsule pendant plusieurs siècles. »

    Oliva María Rubio, Commissaire de l’exposition.


    EXPOSITIONS 2015

    DEPARDON ET LES « J.O »

    Du 12 juin 2015 au 27 juin 2015

    © DR

    Le photographe-réalisateur Raymond Depardon, de renommée internationale, a couvert cinq olympiades en tant que reporter sportif, des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964 à ceux de Moscou en 1980. 
Le photographe, ancien fondateur de l’agence Gamma, livre un regard passionnant sur seize ans d’histoire du sport et témoigne des soubresauts de l’histoire mondiale. Patience, rigueur, immédiateté, permettront également au Depardon plus intime de produire au fil des J.O des clichés physiques qui ne sont pas exempts d’une approche sensible de la personnalité des athlètes, sans doute alors plus accessibles que de nos jours, dans les tribunes, au sortir des vestiaires ou dans les temps de préparation avant l’effort. 


    JOSÉ ANTONIO SISTIAGA

    Du 17 avril au 30 mai 2015

    © DR

    Natif de Saint-Sébastien, José Antonio Sistiaga est l'un des rares représentants encore en vie du groupe GAUR, avant-garde artistique des années 60 en Pays Basque (Oteiza, Chillida, Basterretxea). Ce peintre et cinéaste de 83 ans est un adepte de l'art direct, gestuel et spontané. Interdisciplinaire (peinture, dessins, films, caissons lumineux), son œuvre rend compte de la richesse et de l'interdépendance des mediums dans la quête permanente d’un dépassement de la condition de la peinture. L’exposition présentée au DIDAM en 2015 se concentre sur sa création picturale et propose de dévoiler une sélection de grands formats inédits en Pays Basque nord.