• [Aller au menu]
  • Actualité

    Musique colombienne en fusion

    Cette création donnée dans l'enceinte du lycée Le Guichot reprenait les grandes formes des rites de possession de la Colombie du Pacifique Sud
    © Rémi Rivière

    C'est par le biais de l'école de danse Tumaco que la Colombie a débarqué vigoureusement au festival Haizebegi samedi dernier, avec une délégation de 13 musiciens et danseurs qui, au terme d’un périple de 4 jours, a investi sans escale le Musée Basque et de l’Histoire de Bayonne. Le public, sous l’emprise de la transe lourde des percussions, a acclamé debout cette arrivée qui donnait le ton de la quatrième édition de ce festival.

    Certains musiciens intégreront le spectacle franco-colombien, vendredi 13 octobre à 21h, à la MVC du Polo ; une création co-produite par le festival Haizebegi qui mêlera des influences rock, jazz et de musique traditionnelle colombienne. Cette fusion à laquelle est habituée le groupe de Tumaco sera présente dès le lendemain, toujours à la MVC, avec un nouveau projet mêlant cette transe afro-colombienne à des techniques issues du reggae, du hip-hop et de la salsa colombienne.

    Danses narratives inspirées par l'esprit de la Tunda*

    Une autre forme de prestation a également été livrée par la troupe dimanche dans le patio du lycée Le Guichot. La création reprenait les grandes formes des rites de possession de la Colombie du Pacifique Sud, accompagnant les moments de la vie et la magie qui en constitue l’essence. Ces « Ritos de la Tunda », danses narratives représentant cette région méconnue du Nariño, s’inspirent de l’esprit de la Tunda qui habite les forêts du Pacifique et veille sur la culture noire de la Mangleria. C’est avec cette figure féminine, pilier de la culture afro-colombienne et de la cohésion du peuple, que les musiciens colombiens continuent à animer le festival Haizebegi.

    Stages et ateliers de percussions, notamment au sein du collège Camus, permettront d’écrire des morceaux avec de jeunes bayonnais et d’approfondir les échanges entre deux cultures. La formation se produira au marché de la place des Gascons ce mercredi 11 octobre, ainsi que dans les rues de Bayonne, devant la chocolaterie Cazenave ou le café des Pyrénées jeudi après-midi, ou à la cité des arts dimanche.

    *la Tunda est un esprit féminin aux pouvoirs magiques qui habite les forêts

    Plus d’info haizebegi.eu

    Les « Ritos de la Tunda » s’inspirent de l’esprit de la Tunda qui habite les forêts du Pacifique et veille sur la culture noire de la Mangleria.
    © Rémi Rivière

    A lire aussi

    Actualités

    Agenda