• [Aller au menu]
  • Actualité

    Des dessins originaux de Ramiro Arrue au musée Basque

    Chistularis - satans, aquarelle de Ramiro Arrue, l'une des oeuvres exposées au musée Basque jusqu'au 10 septembre 2017
    © Ville de Bayonne

    L’exposition « Shorlekua, Ballet Basque de Ramiro Arrue » permet d’admirer les dessins, aquarelles et gouaches préparatoires des décors et costumes d’un spectacle n’ayant jamais vu le jour.

    « Il ne s’agit pas d’une exhibition de danses régionales mais, sous le couvert d’une action légère, parfois même humoristique, de présenter, sans en avoir l’air, les grandes et attachantes particularités de ce pays mystérieux ». C’est ainsi que Pierre d’Arcangues (marquis d’Iranda, maire du village d’Arcangues de 1929 à 1969) décrivit le spectacle Shorlekua dont il rédigea le livret, ballet basque dont le décor et les costumes furent dessinés en 1938 par le célèbre peintre basque Ramiro Arrue (1892-1971).

    Proposé à l’Opéra de Paris en 1938, le Ballet Basque qui portait initialement le titre « Sorguina » (la sorcière) puis « Shorlekua » (terre où je suis né), ne sera jamais représenté malgré une correspondance suivie de 1938 à 1944 entre l’administrateur Jacques Rouché, Pierre d’Arcangues et Ermend Bonnal (le compositeur), échange de lettres qui précisent les détails de son exécution à venir sans qu’une date ne soit définitivement fixée.
    Après la guerre, une tentative de monter le Ballet Basque à Bordeaux échoue encore et le compositeur Ermend Bonnal était mort depuis le 14 août 1944.
    Si le spectacle du marquis d’Arcangues n’a jamais été monté, en 1953 la Compagnie Oldarra donne une représentation à Paris qui obtient un grand succès avec des décors de Ramiro Arrue repris en partie de ses projets du Ballet Basque.

    Carnets de dessins, aquarelles et gouaches de Ramiro Arrue conservés au Musée Basque de Bayonne et au musée de la Villa les Camélias de Cap d’Ail ainsi que  les documents manuscrits du Musée Basque (livret de Pierre d’Arcangues, partition d’Ermend Bonnal) permettent d’évoquer un beau spectacle dont la réalisation a été empêchée par la guerre et l’occupation.

    Cette exposition fait écho à l’exposition « Ramiro Arrue 1892-1971. Entre avant-garde et tradition » au Bellevue à Biarritz jusqu’au 17 septembre et dont Olivier Ribeton, conservateur en chef du musée Basque, est le commissaire.

    L’exposition « Shorlekua, Ballet Basque de Ramiro Arrue » se déroule jusqu’au 10 septembre au musée basque, salle Xokoa, entrée libre.
    Les jeudis 3, 10 et 17 août de 18h30 à 20h30 l’entrée du musée basque est gratuite pour tous. Visite de l’exposition par Olivier Ribeton sur inscription au 05 59 59 08 98.

    Musée basque et de l'Histoire de Bayonne, 37 quai des Corsaires.
    Site internet : museebasque.com

    A lire aussi

    Actualités

    • Une conférence sur le peintre Joseph Vernet

      Conférence Musée

      Une toile du peintre Joseph Vernet montrant le port de Bayonne en 1761 est exposée temporairement, dans le cadre de l’exposition « Tromelin, l’île des esclaves oubliés » au musée Basque et de l'histoire de Bayonne. Une conférence de Jacques Battesti aura lieu jeudi 24 août sur les tableaux peints par Vernet à Bayonne, véritables photographies du XVIIIe siècle.

    • Alfred Hitchcock au Pays Basque

      DIDAM Exposition Photo

      L'exposition présentée au DIDAM, jusqu'au 3 septembre dévoile des photographies du célèbre réalisateur en visite au Pays Basque dans les années 50 pour la première mondiale de son film Sueurs froides. Ouvert (et gratuit) du mardi au dimanche, le DIDAM propose une nocturne chaque vendredi jusqu'à 22h.

    Agenda