• [Aller au menu]
  • Actualité

    Un jardin aux sources de l'épanouissement

    Le jardin botanique, déjà en fleurs
    © Ville de Bayonne

    Niché au cœur des remparts, le jardin botanique rouvre au public mardi 18 avril. Un lieu de ravissement, dédié aux variétés de plantes mères, qui plus est, traitées de façon écologique.

    Entretien avec Antoinette Albarracin, responsable du jardin botanique

    Le jardin botanique rouvre au printemps, avec de belles couleurs et une floraison déjà spectaculaire cette année. Liée à la clémence de ces dernières semaines, n'est-ce pas ?
    Antoinette Albarracin : les visiteurs ne seront pas déçus, en effet. L'hiver a été assez froid ; les plantes ont pris des forces et jaillissent avec vigueur. Nous avons déjà de belles fleurs, contrairement à l'an passé où les premiers visiteurs se sont parfois sentis un peu frustrés, par manque de choses à voir.

    Sur quoi avez-vous mis l'accent ?
    A. Albarracin : nous renouvelons le jardin par secteur, chacun selon un code couleur, les bleus cette année. Le pont a également été remanié, pour des raisons de sécurité. Puis, nous avons travaillé les plantes aromatiques et surtout médicinales avec les jeunes publics notamment, mais tous en profitent bien sûr. Ces plantes sont souvent tombées en désuétude, alors qu'elles ont très utilisées en pharmacopée : l'absinthe aux vertus digestives est surtout connue pour la liqueur qu'on en tirait au XIXe siècle ; le thym et le romarin, utilisés en inhalation pour le traitement des maladies respiratoires ; la santoline, un stimulant, la mélisse, un calmant...

    Vous proposez aussi des visites de groupe ou répondez volontiers aux questions de visiteurs, n'est-ce pas ?
    A. Albarracin : oui, cela arrive fréquemment. Car, le jardin a aussi une fonction pédagogique. Si je suis prévenue à l'avance, je peux m'organiser pour une visite. Sinon, étant sur place, je réponds volontiers aux questions.

    Comment obtient-on l'appellation de jardin botanique ?
    A. Albarracin : un jardin botanique présente une collection de plantes, des variétés de plantes mères et non hybrides. On reconnaît celles à fleurs au nombre de leurs pétales, qui est de cinq. Nous avons ici des anémones sylvestris, blanches, la variété initiale des anémones, un rosier cocktail, dont les fleurs changent de couleurs avec la maturité, des iris sauvages, très différents de ceux plus sophistiqués que l'on trouve dans le commerce.

    Ce jardin a obtenu le label Espace Vert Ecologique, l'an dernier. Pouvez-vous nous en dire plus ?
    A. Albarracin : nous n'utilisons aucun produit phytosanitaire, ni amendement ni fertilisation, à peine un peu de savon noir en prévention sur certaines plantes. Le label est aussi attribué pour le calme du site, la gestion de l'eau et des déchets, la qualité de l'air et les visites organisées... Deux autres jardins l'ont également obtenu, les jardins René-Cassin et Léon-Bonnat.

    Comment est-il possible de ne pas traiter ?
    A. Albarracin : l'introduction de souches mères participe de cet équilibre ; les variétés rustiques sont plus résistantes. Je n'ai qu'un arbuste, un wattakaka de Chine, qui est attaqué par les pucerons, et que je soulage en les retirant manuellement.

    Jardin botanique, allée des Tarrides, ouvert du mardi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h.

    Visiter le jardin botanique en street view

    Antoinette, devant un abutilon du grand fleuve
    © Ville de Bayonne
    Le jardin offre de jolies percées visuelles, où il fait bon flâner
    Rosa cocktail tendant vers le rose après quelques jours de floraison
    Rosa cocktail d'un rouge vif en début de floraison
    La menthe culinaire côtoie la menthe chocolat, pour un bouquet de senteurs
    Le jardin surplombe les allées Madame
    Anémones sylvestris, issues de la variété initiale des anémones
    Une cascade appelle à l'apaisement

    A lire aussi

    Actualités

    Agenda