• [Aller au menu]
  • Actualité

    Payer en eusko avec l'appli Euskopay

    Euskopay est une application qui permet de payer en monaie locale, l'eusko, avec son téléphone portable
    © Tala Photographie - Isabelle Miquelestorena

    Euskal Moneta, l'association de promotion de l'eusko, vient de lancer euskopay, une application qui permet de payer en monnaie locale avec son téléphone portable dans environ 150 commerces bayonnais.

    En fonctionnement depuis le 18 juin, cette application est déjà utilisable dans 150 commerces bayonnais et 200 commerces du Pays basque - chiffre qui atteindra les 600 d'ici la fin de l'année. "Ce moyen de paiement vient compléter l'eusko kart, la carte de paiement en eusko, explique Dante Edme-Sanjurjo, directeur d'Euskal moneta. Il fonctionne grâce à un QR code, et est très pratique. Pour s'en servir, il suffit de disposer d'un compte, que l'on peut ouvrir sur le site de l'association. Les frais de tenue de compte - 1 € par mois, restent modestes et le paiement est 100 % sécurisé."

    L'eusko, une monnaie locale dynamique

    La création de ce nouveau moyen de paiement souligne le dynamisme de l'eusko, monnaie locale créée en 2016 et devenue en deux ans la plus importante monnaie locale d'Europe : classée première avant le chiemgauer en Bavière et le Bristol pound dans la région de Bristol. Avec 1 800 000 eusko en circulation, plus de 3 800 adhérents particuliers, un réseau de plus de 1 000 professionnels, 22 communes adhérentes -dont Bayonne- ainsi que la Communauté d’agglomération du Pays Basque, elle fait référence. Euskal Moneta est même à l'origine d'un organisme de formation, l'Institut des monnaies locales.

    Issue d'une mouvance écologique

    Les monnaies locales visent à relocaliser l'économie et à limiter la spéculation financière. "97% des échanges en euro dans le monde concernent l’échange spéculatif de titres, et non l’économie réelle, poursuit Dante Edme-Sanjurjo. Alors qu'un euro dépensé en eusko, c'est un euro qui reste au pays basque et qui sert l'économie locale." Pour adhérer à l'eusko, un producteur doit par exemple être orienté vers une agriculture paysanne et répondre à des critères de production précis ; les restaurateurs sont incités à se fournir auprès des autres adhérents. L'eusko contribue aussi au maintien de la culture locale. Les adhérents sont sensibilisés aux efforts de revitalisation de la langue basque. Quelque 150 entreprises ont déjà mis en place un affichage bilingue français - basque et celles qui le souhaitent bénéficient d'une initiation de 20h à l'euskara.

    Plus d'infos > euskalmoneta.org

    A lire aussi

    Actualités