• [Aller au menu]
  • Actualité

    Merci Maialen ! Et toute l'équipe du service Propreté urbaine

    Maialen, technicienne principale au service Propreté urbaine
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Le service Propreté urbaine dispose de véhicules légers pour les interventions rapides.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    L'enlèvement des graffitis fait partie des missions du service Propreté urbaine.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    La propreté de la Ville est aussi du ressort des citoyens lorsqu'ils respectent les règles du bien-vivre ensemble et utilisent les équipements mis à leur disposition.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat

    Durant cette phase de déconfinement, la Ville de Bayonne assure la continuité des services dans plusieurs domaines, le plus souvent au contact de la population.
    Nous vous proposons de partir à la rencontre de ces acteurs du service public qui contribuent à notre quotidien aujourd'hui.

    Entretien avec Maialen du service Propreté urbaine.

     > Quelles sont vos fonctions habituelles ?

    Maialen : je suis technicienne principale au service Propreté urbaine. Je coordonne les interventions rapides sur les quartiers du centre-ville, ainsi que l'enlèvement des graffitis. Je supervise les diverses autres interventions sur les rives droite et gauche de l'Adour, de même que la mission de désherbage.

     > Qu'est-ce qui change dans votre travail durant cette phase de déconfinement ?

    Maialen : nous avons beaucoup de travail à rattraper depuis le début du déconfinement, car plusieurs de nos missions, comme le désherbage ou le lavage des rues, avaient dû être réduites en application des mesures gouvernementales. D'un autre côté, la fréquence de ramassage des dépôts sauvages a augmenté, du fait de la suspension de nos activités de police depuis le début du confinement. Les fouilles de sacs pour déterminer l'identité des contrevenants ont un caractère dissuasif. Aujourd'hui, le dépôt de déchets en des lieux et à des heures indues a augmenté à la sortie du déconfinement ce qui est évidemment inacceptable. Nous ramassons par ailleurs des gants, masques, mouchoirs et autres canettes, ce qui toujours un peu répugnant. A l'inverse, mes collègues et moi sommes toujours reconnaissants envers les personnes qui utilisent les équipements, dont les corbeilles, mis à leur disposition.

    > Qu'avez-vous mis en place pour conjuguer vos missions avec le respect des règles sanitaires en vigueur ?

    Maialen : les cinquante agents du service Propreté que nous sommes avons repris le travail de façon progressive et selon des horaires décalés pour éviter de nous croiser. Nous avons mis en place un sens de circulation au Centre technique municipal, et travaillons si besoin avec des masques ou des visières. Nous disposons également en permanence de solution hydroalcoolique pour nous laver régulièrement les mains. Le respect des gestes barrières fait aussi partie de nos efforts quotidiens.

    > À titre personnel, comment vivez-vous cette phase de déconfinement ?

    Maialen : la situation s'améliore et est moins anxiogène qu'en phase de confinement où nous ignorions où nous allions. Notre défi est maintenant de mener à bien les missions qui ont pris du retard tout en continuant à assurer les tâches quotidiennes.

    A lire aussi

    Actualités