• [Aller au menu]
  • Actualité

    Remise d'un prix à un défenseur des droits de l'Homme

    © Ville de Bayonne

    Le 10 mai, le maire de Bayonne a remis la médaille citoyenne de la Ville à M. Pie Ntakarutimana, défenseur burundais des Droits de l'Homme. Président d'Iteka, la Ligue burundaise des droits de l’homme, Pie Ntakarutimana a été formé par Amnesty International, en particulier auprès de militants bayonnais. En 2001, il était venu chercher auprès d'eux soutien et appui technique pour sortir son pays de la guerre civile.

    La situation au Burundi
    Le Burundi est péniblement sorti d’une guerre civile politico-ethnique de 11 ans (1993-2004) qui a fait au moins 300 000 morts et entraîné des violations massives des droits humains : massacres de civils, viols, tortures, emprisonnement de journalistes, assassinats... Un processus de paix long et difficile a abouti partiellement à des élections en 2005, qui ont porté Pierre Nkurunziza, le chef du principal groupe armé durant la guerre, à la tête du pays. Mais 2006 a été marquée par l’arrestation et la torture des principaux chefs de l’opposition politique, ainsi que d’autres violations graves des droits fondamentaux. 2010, année de nombreuses élections, a elle aussi été marquée par de nouvelles violences.

    Le témoignage de Pie
    Pie Ntakarutimana rappelle «qu'une société civile extrêmement dynamique et formée s'était construite tout au long du conflit politicoethnique qui a duré 13 années». Or, elle subit des attaques, de même que les journalistes, très courageux et indépendants au Burundi. Pie constate un «rétrécissement des espaces de liberté» : harcèlement, menaces de mort sur les défenseurs, journalistes emprisonnés, assassinat d'Ernest Manirumva (mai 2009), vice-président de l'Olucome (Observatoire de lutte contre la corruption et les malversations économiques) qui enquêtait sur des cas de corruption dans des cercles proches du pouvoir.

    Motif d'espoir
    Un motif d'espoir demeure cependant, avec «la résistance des organisations de la société civile locale» et «le soutien des organisations internationales de défense des Droits de l'Homme comme la mission de l'Observatoire des défenseurs (issu de la FIDH), la recherche et les actions d'Amnesty International, ou encore Frontline (qui défend les défenseurs des droits)».

    A lire aussi

    Actualités

    • Aider à lutter contre la leucémie

      Solidarité

      Les 29 et 30 mars, des bénévoles au service de l'association Leucémie Pays Basque récolteront des fonds en différents lieux bayonnais pour faire avancer la recherche médicale et sensibiliser le grand public à la lutte contre la leucémie.

    • Don de sang le 19 mars

      Solidarité

      Mercredi 19 mars 2014 de 15h à 19h, l’équipe de l’Etablissement Français du Sang, donne la possibilité aux habitants des quartiers nord de Bayonne de venir donner leur sang à la salle L'Albizia, avenue de Plantoun.

    Agenda