• [Aller au menu]
  • Actualité

    Merci Céline ! Et toute l'équipe de l'Ehpad Harambillet

    Céline, responsable hébergement à l'Ehpad Harambillet.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Le parc de l'Ehpad est entretenu par des agents du CCAS de la Ville de Bayonne.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Afin de prendre l'air, les résidents sont accompagnés pour sortir à tour de rôle dans le parc.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Les agents sont masqués pour s'occuper des résidents à l'intérieur de l'Ehpad.
    © Ville de Bayonne - CCAS

    Durant le confinement, la Ville de Bayonne assure la continuité des services dans plusieurs domaines, le plus souvent au contact de la population.
    Nous vous proposons de partir à la rencontre de ces acteurs du service public qui contribuent à notre quotidien aujourd'hui.

    Entretien avec Céline, responsable hébergement à l'Ehpad Harambillet

    > Quelles sont vos fonctions habituelles ?
    Céline : j'encadre les agents de service qui s'occupent de l'hygiène des locaux. Je suis aussi en lien avec la lingère de l'établissement et avec le chef cuisinier du restaurant.

    > Qu'est-ce qui change dans votre travail durant cette période de confinement ?
    Céline : principalement l'organisation. Le service des repas se fait maintenant dans les studios des résidents, ce qui prend plus de temps. Notre première problématique a donc été la gestion des horaires des agents. Le Centre communal d'action sociale de la Ville de Bayonne a pour cela procédé à une véritable réorganisation, en faisant appel à des volontaires issus du personnel municipal mis en réserve. Chaque jour, nous avons ainsi trois personnes qui travaillent avec les agents de service pour désinfecter ce qui doit l'être, après avoir bénéficié d'une petite formation. Ces nouveaux collègues font preuve de bonne volonté, et c'est un plaisir de travailler ensemble.

    > Ces conditions de travail particulières modifient-elles votre relation avec le public ? 
    Céline : j'ai principalement à faire aux résidents et donc oui, forcément, nos relations changent dans le sens où nous avons allongé les temps de partage. Afin qu'ils puissent prendre l'air dans le parc, nous avons mis en place un roulement. En plus de lutter contre le coronavirus, nous essayons aussi de combattre l'isolement des résidents. Avec les familles, nous avons d'ailleurs mis en place des discussions via l'application Skype.

    > À titre personnel, comment vivez-vous cette crise sanitaire ?
    Céline : sereinement dans le sens où nous avons dès le début été protégés grâce à des produits adaptés que nous avions en stock. L'équipe est confiante et je ressens une forme de solidarité entre les uns et les autres. Ce qui fait que la bonne humeur n'a jamais cessé d'exister !

    > Lire d'autres témoignages d'agents municipaux

    A lire aussi

    Actualités