• [Aller au menu]
  • Actualité

    Merci Bruno ! Et toute l'équipe de la Police municipale

    Bruno, brigadier-chef principal au service de la Police municipale.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Durant le confinement, la Ville de Bayonne assure la continuité des services de la Police municipale
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Par équipe de deux, la Police municipale assure des patrouilles dans les lieux publics
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Par équipe de deux, les policiers municipaux veillent à la tranquillité et à la sécurité des habitants
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat

    Durant le confinement, la Ville de Bayonne assure la continuité des services dans plusieurs domaines, le plus souvent au contact de la population. Nous vous proposons de partir à la rencontre de ces acteurs du service public qui contribuent à notre quotidien aujourd'hui.

    Entretien avec Bruno, brigadier-chef principal au service de la Police municipale

    > Quelles sont vos fonctions habituelles au sein de la Police municipale?
    Bruno : je suis chargé de faire appliquer les arrêtés préfectoraux, les arrêtés municipaux et de veiller à la salubrité, la sécurité et la tranquillité des personnes et des biens sur la commune de Bayonne.

    > Qu'est-ce qui change dans votre travail durant cette période de confinement ?
    Bruno : sur le plan des missions de service, nous sommes toujours autant sollicités. Sur le plan de l'organisation en revanche, pour respecter les règles de distanciation sociale qui s'appliquent aussi entre nous, seules 2 équipes de 6 agents par roulement sont présentes chaque jour, les autres étant en réserve, ce qui évite les croisements fréquents entre les policiers. Et, nous intervenons avec des gants et des masques.

    > Ces conditions de travail particulières modifient-elles votre relation avec le public ?
    Bruno : l'atmosphère est plus pesante. Certaines personnes comprennent bien la situation, mais ont besoin d'être rassurées : elles nous appellent ou nous posent des questions lorsqu'elles croisent des patrouilles. D'autres comprennent moins bien et ont besoin d'être rappelées à l'ordre sur le respect des nouveaux usages. Cela dit, lors des contrôles d'attestation, nous faisons preuve de discernement et de considération. Nous restons mesurés et répondons avec correction aux personnes calmes et respectueuses.

    > À titre personnel, comment vivez-vous cette crise sanitaire ?
    Bruno : comme tout le monde, je me pose des questions par rapport à l'évolution de la situation. J'ai des craintes et des peurs que j'essaie de dépasser pour rester positif et aidant dans mon métier. J'étais pompier de Paris avant d'être policier, ce qui a développé chez moi cet attachement à rendre service.

    > Lire d'autres témoignages d'agents municipaux

    A lire aussi

    Actualités