• [Aller au menu]
  • Actualité

    Merci Jackie ! Et toute l'équipe du service Population

    Jackie, cheffe du service Population
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Les agents travaillent en étant protégés par un masque et un plexiglass.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat
    Le service Etat civil accueille le public pour recevoir les déclarations de naissance, les reconnaissances et les déclarations de décès.
    © Ville de Bayonne - Mathieu Prat

    Durant le confinement, la Ville de Bayonne assure la continuité des services dans plusieurs domaines, le plus souvent au contact de la population.
    Nous vous proposons de partir à la rencontre de ces acteurs du service public qui contribuent à notre quotidien aujourd'hui.

    Entretien avec Jackie, cheffe du service Population

    > Quelles sont les missions habituelles du service Population ?

    Jackie : nous sommes organisés en trois pôles : état civil, affaires diverses qui regroupent la gestion des cimetières, la tenue des listes électorales, l'organisation des scrutins et le suivi des débits de boisson, et un pôle consacré à la délivrance des cartes d'identité et des passeports. 

    > Qu'est-ce qui change dans votre travail durant cette période de confinement ?


    Jackie : ces missions régaliennes nous obligent à organiser des permanences pour continuer à recevoir les déclarations de naissance, les reconnaissances et les déclarations de décès, car ces actes sont soumis à des délais légaux qui perdurent pendant le confinement. Nous délivrons également les autorisations d'inhumation et nous les organisons avec les opérateurs funéraires. Nous recevons donc du public et répondons aux appels de 9h à 12h et de 13h30 à 17h. Nous sommes organisés par équipes de cinq personnes qui travaillent en rotation une semaine sur trois. Celles et ceux qui restent à la maison peuvent ponctuellement télétravailler et appellent régulièrement pour se tenir au courant des évolutions et besoins éventuels.

    > Ces conditions de travail particulières modifient-elles votre relation avec le public ?
    Jackie : les gestes barrières modifient l'accueil du public puisque nous nous protégeons grâce à un plexiglass, du gel hydroalcoolique, des masques. Mais les dialogues restent sympathiques en particulier au moment des déclarations de naissance. Un filtre est effectué à l'entrée de la mairie : nous faisons monter les papas un par un, et les opérateurs funéraires sont reçus dans une autre salle. Nous faisons en sorte que les personnes ne se croisent pas.

    > À titre personnel, comment vivez-vous cette crise sanitaire ?
    Jackie : bien sûr il y a de l'anxiété liée à ce climat particulier de confinement. Nous recevons des appels inquiets par rapport notamment aux célébrations de mariage prévues en mai, juin ou juillet et pour lesquelles nous ne savons pas à ce jour si elles seront possibles ou non, mais nous arrivons en général à calmer et rassurer nos interlocuteurs. Et cela fait notre petit bonheur au quotidien !

    > Lire d'autres témoignages d'agents municipaux

    A lire aussi

    Actualités