• [Aller au menu]
  • Actualité

    Violences intra-familiales : des services à votre écoute

    Le 119 est le numéro national de l'Enfance en danger. Il fonctionne en permanence et l'appel est gratuit.
    © Gouvernement

    En période de confinement, les risques de violences sur enfant augmentent et les occasions de les repérer diminuent. En cas de danger grave et immédiat lié à des violences intrafamiliales, contactez le 17 (police). 
    Un formulaire de signalement en ligne est désormais accessible. 

    Plusieurs numéros sont ouverts pour faire un signalement ou se faire aider :
    > Enfance en danger 119 (appel gratuit, fonctionne 7j /7 et 24h /24)
    > Unité de victimologie du Centre hospitalier 05 33 78 81 37
    > Sauvegarde de l'enfance à l'adulte au Pays basque 05 59 52 25 05
    > Centre médico psycho-pédagogique 05 59 25 53 88

    Les violences conjugales sont également en hausse. De nouvelles aides sont en place à destination des femmes. Victime ou témoin, agissez !

    Le numéro national d’écoute et de conseils aux femmes subissant des violences, le 3919, est toujours effectif. Mais il est souvent difficile pour les victimes de s’isoler pour appeler ce numéro, ou encore celui de la police, le 17 en cas d’urgence. Des alternatives existent pour que les femmes en danger puissent donner l’alerte facilement et en toute discrétion.

    •  Un dispositif d'alerte dans les pharmacies
      Pour permettre aux femmes victimes d'appeler à l'aide, le gouvernement a mis en place un dispositif au sein des pharmacies pour alerter les forces de l'ordre. Une femme battue qui se rend sans son mari dans une pharmacie peut donner l’alerte au personnel au comptoir. Dans l'hypothèse où son mari serait avec elle, elle peut utiliser le code "masque 19" pour alerter le pharmacien. Ce dernier peut ainsi prévenir les forces de police qui interviennent en urgence.
    • Un site internet 24h/24 et 7j/7
      La plateforme arrêtonslesviolences.gouv.fr permet de demander de l’aide et de faire un signalement. Des policiers et des gendarmes formés prennent les signalements, lancent les enquêtes et les interventions en matière de violences conjugales, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.
    •  Un simple texto au numéro 114
      Les femmes victimes ont la possibilité d'appeler à l'aide en envoyant un simple texto sur le 114.

     Le réseau local contre les violences faites aux femmes reste actif :

    • Association Citoyenneté-Justice Pays Basque > ACJPB > Cécile Brisson, juriste, assure une permanence téléphonique et SMS au 06 23 62 05 89 et par courriel acjpb64[@]orange.fr
    • Centre d’information sur les droits des femmes et des familles Bayonne > CIDFF >  permanence téléphonique et SMS au 06 37 95 78 22. Par courriel : cidffpyreneesatlantiques[@]gmail.com. Et sur Facebook : facebook.com/cidff.pyreneesatlantiques
    • Planning familial > la permanence d’accueil physique est interrompue. La permanence téléphonique est maintenue au 09 83 86 73 06. Par courriel : Planningfamilial.paysbasque[@]gmail.com et sur Facebook : facebook.com/planningfamilialpaysbasque

    Rappelons également que les numéros d'écoute : 0 800 059 595 (Viols Femmes Informations). Les commissariats restent aussi ouverts pour tous les dépôts de plainte.

    "Que vous soyez victime ou témoin, agissez !"

    Retrouvez toutes les informations pratiques relatives au COVID-19 à Bayonne

     

    A lire aussi

    Actualités