• [Aller au menu]
  • Actualité

    Regards sur Bayonne dans les années 30

    Ferrailleur devant les Halles, années 30
    © Jules Gontiès

    Jules Gontiès, Auguste Aubert, Gaston Ouvrard sont trois photographes ayant porté un regard singulier sur le Bayonne des années 30 et dont les clichés sont exposés à la Médiathèque jusqu'au 25 septembre.

    Leurs regards sont des témoignages de l'entre-deux guerres, période en attente de modernité : alors que les transports ferroviaires en étaient à leurs balbutiements et que les routes et chemins étaient en très mauvais état, les transports d'hommes et de marchandises se faisaient principalement par l'Adour et ses affluents...

    Pêche à la senne sur les berges de l'Adour, années 30, Jules Gontiès
    © Jules Gontiès

    Les photos retracent donc pour une grande partie cette vie économique fluviale : la présence des gabardes et couralins sur l'Adour - embarcations à fond plat et aux extrémités pentues qui permettaient de s'avancer sur les berges, la pêche au saumon à l'aide de grands filets (pêche à la senne), des bateaux à vapeur espagnols venus trouver refuge pendant la Guerre civile... Elles illustrent également des changements importants de l'évolution urbaine : le bâtiment des douanes, seul debout sur les Allées Marines, une surface en terre battue devant l'immeuble des Postes et télécommunications, les premières halles en bord de Nive... 

    Un amateur de photos

    "J'ai retrouvé ces photos par hasard lors d'un déménagement, explique Bernard Béhoteguy, dont l'épouse est aussi la petite-fille de Jules Gontiès. J'allais mettre d'anciennes boites en carton à la benne, lorsque j'ai découvert qu'elles étaient remplies d'albums et petites photos des années 30, illustrant Bayonne et le Pays Basque. Jules réalisait ses tirages lui-même dans une chambre noire qu'il avait aménagée dans sa villa des Arènes."  Avant cette étape décisive, il parcourait des kilomètres à la recherche d'images et de paysages. Jouant avec différents plans pour structurer ses prises de vue, il fabriquait lui même ses révélateurs et s'amusait des intensités lumineuses. Il réalisait la plupart de ses tirages en petits formats, que Bernard Béhotéguy a fait numériser puis agrandir.

    Mis en exergue avec ceux d'autres photographes

    Afin de renforcer l'immersion dans cette décennie, la Médiathèque a par ailleurs sorti plusieurs grands formats de ses fonds : des photos d'Auguste Aubert et de Gaston Ouvrard illustrant d'autres pans de la vie bayonnaise, tel ce panoramique montrant la traversée de la Nive par le funambule Vig Bill pendant les premières Fêtes de Bayonne, le 14 juillet 1932.

    Exposition Bayonne, années 30 : regards croisés, jusqu'au 25 septembre à la Médiathèque, 10 rue des Gouverneurs.
    Plus d'infos > mediatheque.bayonne.fr

    Le funambule photographié par Auguste Aubert lors des premières Fêtes de Bayonne en 1932.
    © Auguste Aubert

    A lire aussi

    Actualités

    Agenda