• [Aller au menu]
  • Actualité

    Korrika : 2 562 kilomètres pour la langue basque

    Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, porte le témoin sur le premier kilomètre bayonnais de la 21e Korrika
    © Ville de Bayonne - Côté Sud Photo

    Après être entrée en Pays Basque nord par Arnéguy et avoir traversé la Basse-Navarre puis la Soule, la Korrika a rejoint la province du Labourd dimanche matin pour arriver à Bayonne au kilomètre 755 en fin d'après-midi.
    C'est Jean-René Etchegaray qui, en tant que maire de Bayonne, a porté le témoin de ce premier kilomètre bayonnais, en prenant le relais d'Alain Hiriart, maire de Saint-Pierre d'Irube.

    Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne, prend le relais d'Alain Hiriart, maire de Saint-Pierre d'Irube, au 755e kilomètre de la Korrika
    © Ville de Bayonne - Côté Sud Photo

    Un soutien à la langue basque et à AEK

    Chacun des 2 562 kilomètres courus pendant 11 jours et 10 nuits, cette année de Gares en Navarre à Vitoria Gasteiz, est acheté par des collectivités, entreprises ou associations. La somme recueillie sert à financer l'organisme de formation pour adultes, AEK.
    Les porteurs du témoin se relaient ainsi de kilomètre en kilomètre, représentant le nom de l'organisme donateur. A l'intérieur du témoin, se trouve un message écrit par un auteur basque, tenu secret et qui sera lu à l'arrivée de cette 21e Korrika, à Vitoria Gasteiz dimanche 14 avril.

    Plus d'infos > korrika.eus

    La Korrika a rassemblé une multitude de participants dans le centre de Bayonne
    © Ville de Bayonne - Côté Sud Photo
    L'engouement pour la Korrika touche petits et grands
    © Ville de Bayonne - Côté Sud Photo

    A lire aussi

    Actualités

    Agenda