• [Aller au menu]
  • Manger

    MANGER  frais, local et de saison
     

    Pourquoi notre alimentation contribue-t-elle aux changements climatiques ? Cultiver, élever … préparer, conserver, emballer, transporter les aliments … Tout cela nécessite beaucoup d’énergie. Nous pouvons nous alimenter de manière plus durable, les associations vous le prouvent pendant la semaine développement durable.


    Portes ouvertes AMAP

    Associations pour le maintien d'une agriculture paysanne
    © Ville de Bayonne

    Envie de soutenir les producteurs près de chez vous ? Envie de consommer des produits locaux et de participer au développement d’une agriculture durable ?
    Les AMAP, associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, rapprochent les consommateurs des producteurs. Elles vous ouvrent leurs portes.

    Mercredi 3 avril
    18h30 à 19h30
    Polo Beyris ( sous la MVC du Polo Beyris )
    St Esprit ( Quartier de la Citadelle )
    Patxoki ( local du patxoki, rue des tonneliers, Petit Bayonne)

    Jeudi 4 avril
    18h30 à 19h30 à la MVC Balichon
    Partenaire : l'association InterAMAP du Pays Basque

    Vers le haut


    Atelier « Astuces d’une cuisine saine, écolo’et économ’ »

    © Ville de Bayonne

    Astuces pour une cuisine saine, écolo et économe avec des produits locaux d'AMAP. Partage d’un repas autour des plats préparés. Apportez vos tabliers ! Atelier limité à 10 personnes, inscription obligatoire.

    Vers le haut


    Le Village du développement durable

    © Ville de Bayonne
    © Ville de Bayonne
    © Ville de Bayonne
    © Ville de Bayonne

    Le samedi 6 avril, tous au mail Chaho-Pelletier de 9h à 17h !

    • « Comment ça pousse ? »
      Mini-ateliers de découverte du jardinage pour les familles proposés par une animatrice de la Plaine d’Ansot, entre 15h et 16h30. Venez découvrir les secrets des plantes et les joies du jardinage en transplantant des fleurs avec lesquelles vous pourrez repartir.
      Partenaire : la Plaine d’Ansot
    • Diversité dans nos assiettes, biodiversité cultivée dans nos champs
      Cette année, jouez la diversité au potager !
      Vous pourrez échanger vos variétés lors de la bourse aux plants et semences organisée par l’association BLE.
      Partenaire : l’association BLE
    • Simple comme … l’eau du robinet !
      La Régie des eaux nous dévoile les secrets de l’eau potable.
      La goûter, c’est l’adopter.
      Partenaire : la Régie des eaux
    • Vers de terre, collemboles, cloportes et compagnie
      Une équipe de petites bêtes dynamiques transforment vos déchets pour nourrir vos potagers. Une technique éprouvée ! Passez à l’action avec Bil Ta Garbi.
      Partenaire ; Syndicat Bil Ta Garbi
    • La tomate se rebiffe
      Des tas d’adorables petites graines attendent d’être libérées par vos enfants. S’ils chouchoutent leurs plantations, ils pourront déguster cet été des variétés surprenantes.

    Vers le haut


    La Ville s’engage !

    Restauration collective

    Parce que les bonnes habitudes se prennent dès le plus jeune âge, la Ville de Bayonne a décidé de favoriser les produits de saison, locaux et bio pour la restauration collective de ses écoles élémentaires, de ses crèches et pour le portage à domicile des repas des personnes âgées. Ainsi, 20 % des produits proposés aux petits bayonnais proviennent de l’agriculture biologique, soit un composant par repas au menu des cantines. Le service a été confié par la Ville à la société coopérative d’intérêt collectif « l’Eole » qui assure la préparation des repas. Les circuits-courts sont donc privilégiés. Les 2 000 repas préparés quotidiennement ont même permis d’embaucher 12 personnes en insertion. La boucle est bouclée…

    Circuits courts : le chantier avance

    Du champ à l’assiette ! Les consommateurs sont de plus en plus convaincus par les atouts des produits locaux. La demande est réelle et Conseil des Elus et de Développement Pays Basque souhaite encourager cette économie de proximité et vient d’engager avec ses partenaires, dont la Ville de Bayonne, une réflexion sur les « circuits courts ». Deux critères définissent un circuit court : une distance limitée entre producteurs et consommateurs, et un intermédiaire au maximum. De nouvelles perspectives s’ouvrent nos producteurs locaux.